En quelques mots

Salut! C’est nous ! Une petite bande de joyeux lurons aux compétences hétéroclites, mais avec un intérêt commun : la culture. Plutôt que de rester chacun dans notre coin, nous avons eu envie de concrétiser nos réflexions sur notre société, de faire fructifier la meilleure partie (et la plus drôle) de nos idées. Alors nous avons uni nos savoirs pour lancer ce projet un peu fou.

Le but ?

Lancer un débat public et approfondir notre/votre réflexion sur des sujets de société oubliés ou délaissés par la culture actuelle. À propos de culture, nous posons notre démarche à contrecourant et loin de la culture élitiste pédante, celle des musées chics, des petits fours et autres entre-soi.

Pour nous, la manière de réaliser une idée est au moins aussi importante que le résultat final. Nous souhaitons mener nos projets en allant vers vous, public, en discutant avec vous, en recueillant vos pensées, réflexions, questions, suggestions. Nous voulons recréer des liens, remettre la culture à la place qui est la sienne : au milieu de la place publique.

Et de tout ça, nous avons envie d’en faire quelque chose de beau et d’accessible (sans être simpliste, il va de soi), qui mariera la photo, la vidéo, le son, le texte, à l’envie et si possible avec poésie.

Sans le sou, notre place du village sera d’abord sur Internet. Ce sera aussi la vôtre. Nous comptons sur vous pour nous aider à l’animer, à lui donner plein de couleurs, à la remplir de discussions et d’avis différents, dans le respect des opinions de chacun.

Nous avons un rêve : pouvoir, un jour, exposer « pour de vrai » un projet abouti. Pouvoir vous le montrer dans la rue ou dans tout autre lieu accueillant et ouvert à tous. Avec votre soutien, nous espérons faire de notre rêve une réalité, et suivre les conseils du Petit Prince.

 
 

Vivre la culture sous toutes ses coutures

 
20160417_Shooting-7.jpg
 
20160417_Shooting-9.jpg

Raquel André, présidente

T’es qui dans la vraie vie ?

Curieuse, anticonformiste, créative et énergique, je porte différentes casquettes au quotidien: j’enseigne, je chronique, je fais de la musique, je communique et surtout quand l’envie me prend je dessine des chemins, avec des couleurs ou avec mes pieds. Mais surtout, je partage ce désir de réaliser avec d’autres personnes des projets qui portent une réflexion sur le monde qui nous entoure.

Pourquoi t’es montée à bord d’ECS?

Envie de réunir des gens de tous horizons, compétences confondues mais un intérêt commun. Désir d’échanger, d’aller vers les autres en intégrant tout le monde, désir de créer ensemble, de sortir du cadre et de casser les frontières entre les différentes visions du monde.


20160417_Shooting-10.jpg

Catherine Cattin, secrétaire

T’es qui dans la vraie vie ?

Une curieuse ! Je me suis donc choisi un métier en conséquence : journaliste. Je partage ce travail entre le Palais fédéral à Berne et des reportages qui m’envoient dans toute la Suisse romande. Le nez au vent, je vais à la rencontre des gens pour découvrir puis raconter leur vie, leur passion, leurs joies ou leurs problèmes. Et tenter de faire réfléchir à travers les récits que je transmets. Lorsque je n’écris pas, je danse volontiers, je fais du pain et m’implique dans différents projets.

Pourquoi t’es montée à bord d’ECS?

Parce qu’à force d’observer le monde qui m’entoure, j’ai eu envie de m’impliquer davantage et d’apporter mon grain de sel à la grande tambouille aux milles saveurs de notre société. Au sein d’En Culture Simone, j’ai rencontré des personnes avec qui partager mes interrogations, un endroit où il est possible de créer de beaux projets collectifs issus de nos talents respectifs. Surtout, une occasion en or d’échanger et de développer avec vous tous une réflexion concrète sur des thèmes d’actualité.


20160417_Shooting-15.jpg

Matias Vazquez, caissier

T’es qui dans la vraie vie ?

Je suis ingénieur projets aux transports publics de la région lausannoise et m’occupe de multiples sujets informatiques dans le domaine des médias, de la collaboration et de la gestion de données. Le soir venu je me converti en musicien et en prof de musique.

Pourquoi t’es montée à bord d’ECS?

Par besoin d’exprimer ma créativité et d’aborder la culture sous une forme ludique. Cultiver l’échange et les rencontres interculturelles, intergénérationnelles et interdisciplinaires. Partager et vivre ensemble la culture.


20160417_Shooting-17.jpg

Julien James Auzan, communication

T’es qui dans la vraie vie ?

Formé dans le domaine de l’éducation. c’est vers la photographie que je me suis tourné. Spécialisé dans la photographie éditoriale, notamment les portraits, je suis un grand amoureux du photojournalisme et de la photographie de rue, et suis beaucoup investi dans le reportage culturel, théâtre notamment. Également actif au sein d’une association pour la petite enfance, car j’ai quand même un petit garçon à nourrir. :)

Pourquoi t’es montée à bord d’ECS?

Pour m’engager pleinement en faveur de la culture, un domaine étroitement lié à l’éducation. Mais aussi pour être “impliqué tout court”, afin que mon énergie positive soit dûment exploitée. Enfin, sur l’aspect plus concret, je suis dans l’équipe pour pouvoir documenter les projets à coups de jolies photos.